Maigrir sans régime alimentaire: peut-on vraiment réussir?

Ce matin, j’ai reçu un article paru dans un site web santé sérieux avec un intitulé dont le thème revient souvent : 7 règles d’or pour maigrir sans régime.

D’ordinaire, je n’ouvre plus ces articles prometteurs mais cette fois, il était écrit par une femme médecin et je l’ai donc ouvert. Voilà ce que j’y ai trouvé :

7 règles d’or pour maigrir sans régime alimentaire

Pour maigrir, il faut dépenser plus de calories que ce que nous n’en consommons. Certes. Mais même sans aucun régime, même sans privation, il est possible perdre du poids pour être en meilleure santé. Et cela se fait sans reprendre, puisque vous n’aurez pas subi de privations et que vous n’aurez pas envie de craquer. Alors, quels sont ces petits secrets ?

Mangez avec une dinette !

Quand vous vous servez votre repas, vous prenez des assiettes ordinaires. Changez de technique, choisissez les assiettes à dessert.
Pourquoi ?
Comme les assiettes à dessert sont plus petites, machinalement, vous vous servirez de plus petites portions.

Eteignez la télévision

Pourquoi ?
Simplement parce que votre esprit, occupé à s’informer ne réalise pas qu’il est en train d’avaler des calories. Il ne comptabilise pas de la même manière votre nourriture.
Offrez-vous un chien !
Les propriétaires de chiens marchent plus et sont plus minces que ceux qui n’ont pas d’animal domestique.

Prenez votre entrée en avance

Pourquoi ?
Le sentiment de satiété met 20 minutes à apparaître.

Mastiquez bien

Pourquoi ?
Mastiquer, a une action sur le cerveau, lui permettant de percevoir que vous êtes en train de manger. Et 15 à 20 minutes après le début de ces gestes de mastication, votre cerveau commence à fabriquer des neurotransmetteurs, en particulier de l’histamine, message de satiété.

Grignotez des amandes et des noix

Pourquoi ?
Les personnes qui ajoutent ce type d’aliments à leur ration quotidienne ne grossissent pas.

Dormez comme il faut

Pourquoi ?
Les personnes qui dorment entre 8 h et 8 heures et demi sont celles dont le poids de graisse corporelle est le plus bas.

Alors, cet article est bien fait et si, chacun des conseils est pertinent, l’ensemble ne parviendra pas à obtenir un amaigrissement. Je parle bien évidemment d’une perte de poids supérieure à 10 kg. Pourquoi ?

D’abord, comment demander à une femme ou un homme obèse de diner dans une dinette, une petite assiette à dessert alors qu’il s’agit pratiquement toujours de personnes qui mangent pour se remplir et s’apaiser.
De même, demander à un obèse d’éteindre la télévision pour manger est parler pour le vent car les obèses sont en recherche ardente de tous les sensoriels et les images se consomment aussi.

De même, prendre son entrée en avance fera sourire un obèse qui mange aussi vite que possible pour apaiser une insatisfaction dont il n’a pas conscience mais qui lui fait mal et qu’il dissout dans le plaisir de mettre en bouche comme on se gratte pour effacer une démangeaison.

Mastiquer bien est là encore un très bon conseil mais bien souvent inaudible que j’ai moi aussi souvent donné à mes patients jusqu’à ce que l’un d’eux m’ait un jour répondu : « Docteur, vous demandez à un tigre affamé de manger comme un lapin. » J’ai compris le message et désormais, je présent le même conseil mais sous une autre forme : « Quand vous avez un aliment en bouche, une bouchée de viande rouge, une pomme ou des carottes râpées, mâchez les pour soutirer tout le jus qui est le nectar de ce que vous mangez. Ne le faites pas parce qu’il faut mais pour en avoir plein les papilles. »

Enfin, dormez comme il faut ne veut rien dire. Evidemment les personnes qui dorment bien grossissent moins que les insomniaques. Mais il y a 15 millions d’insomniaques en France et je pense que ce chiffre baisserait en leur demandant de dormir mieux.

Quant à grignoter des amandes et des noix est très bon pour la santé car ces aliments sont riches en oméga, j’en consomme régulièrement moi-même. Mais je ne me risquerais pas à conseiller à un obèse de grignoter, et encore moins des aliments aussi riches.

En conclusion, ici encore, l’auteure est pleine de bonnes intentions et ses conseils sont très judicieux mais j’ai l’impression qu’elle manque de l’expérience de terrain des obèses. Les obèses sont des personnes hypersensibles et le sont tant qu’elles tolèrent mal les stress et les contrariétés du quotidien et je ne parle même pas des grandes souffrances et difficultés de la vie.
Les obèses ne sont pas des gourmets, ils ne se nourrissent pas pour soutirer du plaisir aux aliments mais pour effacer sans attendre un déplaisir latent.

Alors me direz-vous, comment imaginer ces mêmes obèses face à un régime aussi strict que le vôtre. Justement parce qu’il est strict, exigeant mais directif, inscrit dans une dialectique du tout ou rien qui est l’axe psychologique de l’obèse. Et c’est la raison pour laquelle je ne lui demande jamais de compter ce qu’il mange mais je lui mets sur la table 100 aliments avec la mention magique A VOLONTE.

A propos Pierre Dukan 68 Articles
Médecin nutritionniste depuis plus de 40 ans, Pierre Dukan est spécialiste du comportement alimentaire et de la rééducation nutritionnelle. Il a consacré sa vie au combat contre l'obésité. Il est devenu l’un des auteurs les plus lus en France et dans le monde. Il est l'auteur de 19 livres, traduits dans 25 langues et vendus à plus de 11 millions d'exemplaires. Aujourd'hui, après 40 ans de pratique et plus 40 000 patients traités, Pierre Dukan se consacre entièrement à sa mission, la lutte contre l'obésité dans le monde. Il continue de développer et populariser sa méthode.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*