Témoignage d’une Dukanienne

Je suis quelqu’un qui a très longtemps lutté avec son poids. Le problème de beaucoup d’articles qui critiquent ce régime ou d’autre c’est qu’il ne prend pas en compte la réalité psychologique des personnes qui ont des problèmes de poids.

C’est bien gentil de répéter à l’envie qu’il faut manger moins, mieux et faire du sport, mais c’est un peu comme répéter à un accro à l’héroïne que la drogue c’est pas bon (si vous trouvez mon exemple excessif, remplacer par l’alcool ou la clope). Alors c’est sûr, dans le fond vous avez raison… Et puis quoi ? Certains, rares finiront par y arriver, les stats de réussite ou d’échec seront les mêmes que celles de Dukan 5%. En fait pour moi l’avantage du Dukan est le suivant : je faisais déjà le yoyo, tout le temps, oui j’essayais de travailler sur moi-même, mais ce chantier-là dure une plombe n’est-ce pas, et parfois on ne résout jamais ce qui nous pousse à manger trop.

Donc, quand je m’apercevais que j’avais trop grossi, quand psychologiquement ça me mettait dans des états dépressifs, je m’affamais. Je perdais beaucoup, c’était vraiment de la folie, évidemment je regrossissais parce-que comme la majorité des personnes concernées, je n’ai pas juste de « mauvaises habitudes », j’ai un TCA (un trouble du comportement alimentaire).

Alors j’ai pesé le moindre mal : dépression ? anorexie ? Dukan ? Évidemment vu sous cet angle, le régime Dukan semble le moindre mal. Des nutriments protéinés sont mieux que pas de nutriments du tout, l’absence totale de sucre soigne l’addiction aux sucres. Psychologiquement l’aspect contrôle spartiate permet aussi d’apprendre à contrôler son comportement, ça rééduque. On apprend à aimer et trouver délicieux des choses qu’on n’aurait jamais regardées, les aubergines par exemple, ou le désir qu’on peut ressentir pour une olive ou une pomme … Bref j’ai fait le régime Dukan, dire que je suis guérie de mes problèmes autour de la nourriture et du poids serait complètement idiot, évidemment. Mais après trois thérapies, 5 médecins, je pense qu’on peut admettre que de me seriner que je dois changer mes habitudes n’aurait rien fait de mieux que de m’inscrire sur la liste des diabétiques, hypertendus, obèses morbides, malade d’ostéoporose à cause des phases anorexiques. Ce n’est pas Dukan qui crée le yoyo, le yoyo est implémenté dans la personne, elle le fera de toute manière, elle le fait déjà. Par contre Dukan : les 15 kg perdus, ce sont aussi 15 kg de pas pris pendant les 6 mois du régime, ça fait 30 kilos de moins.

Je ne suis pas les consignes à vie, évidemment. Mais, avoir minci m’a permis de me sentir en confiance pour commencer le sport, j’y vais 5 fois par semaines et je fais des séances de muscu lourde.

J’ai compris que je ne serais jamais une sylphide en contrôle de tout, par contre je peux être une lutteuse puissante dont le corps utilise les nutriments pour gérer son capital musculaire. Quand je reprends du poids (parce-que oui, toute ma vie , je boufferai par phase incontrôlables, dès que j’aurai un coup de mou), je refais Dukan un petit coup, ça permet de contrôler son poids de manière efficace, je sais que je vais perdre ces 2, 3 ou 4 kilos sans perdre en métabolisme, facilement, sans me rendre malade. Je prends des vitamines dans ces moments-là. Depuis deux ans je suis stable, je fais des variations de 2 kg, quelle réussite ! Peut-être que je replongerai, peut être que je lâcherai le sport, en attendant je me suis déjà offert deux ans sans dépression, sans haine de moi-même, sans ascèse punitive. Voilà, prendre en compte l’aspect psychologique c’est important. Arrêtez de prêcher la bonne parole à des gens qui ont un trouble ou des problèmes profonds liés à la nourriture, essayez plutôt de calculer le moindre mal et donner des conseils qui corresponde à leur réalité. Parce-que vos machins sont des échecs complets.

Le régime Dukan ne marche pas ? Le rééquilibrage alimentaire non plus, on a essayé bien plus souvent qu’on a essayé le Dukan, je vous le donne en mille, les stats sont mauvaises. Quand des gens arrivent à perdre 40 kg, c’est un succès de toute façon, vous feriez mieux de conseiller Dukan si ça correspond à la situation, assorti à une aide psychologique, arrêtez de dire que les régimes sont mauvais pour la santé, parce-que parfois pas le choix, il faut en faire sinon c’est le cercueil. Les gens n’apprendront pas par magie à contrôler ce qu’ils n’ont jamais pu contrôler sinon il n’y aurait pas de problèmes d’obésité, tout simplement, personne ne veut être gros, c’est trop de souffrance , rien n’est simple .

Par adele sur Passeport Santé

A propos Pierre Dukan 68 Articles
Médecin nutritionniste depuis plus de 40 ans, Pierre Dukan est spécialiste du comportement alimentaire et de la rééducation nutritionnelle. Il a consacré sa vie au combat contre l'obésité. Il est devenu l’un des auteurs les plus lus en France et dans le monde. Il est l'auteur de 19 livres, traduits dans 25 langues et vendus à plus de 11 millions d'exemplaires. Aujourd'hui, après 40 ans de pratique et plus 40 000 patients traités, Pierre Dukan se consacre entièrement à sa mission, la lutte contre l'obésité dans le monde. Il continue de développer et populariser sa méthode.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*